The project

Etok Project est une marque éthique mêlant art, artisanat et mode, portée par Gaëlle et Marie, deux soeurs unies par l’envie d’apporter un souffle nouveau, collaboratif et valorisant, dans le monde de la mode. 

 

Ce concept a été instigué par Gaëlle : diplômée d’un baccalauréat en arts appliqués et d’un DEUG d’Histoire de l’art, elle se consacre à sa passion pour la peinture de 1997 à 2014 avant de créer un showroom de créateurs en banlieue parisienne. Elle se forme à la même époque en maroquinerie et crée ses premières collections de bijoux et de sacs, avant de déménager à Marseille où elle ouvre son atelier-boutique et crée une marque de vêtements haut-de-gamme avec une amie créatrice.

 

Désireuse d’aller encore plus loin dans sa démarche éthique, Gaëlle décide de lancer un nouveau projet où le savoir-faire de chaque artisan serait valorisé, autour de vêtements et d’accessoires de qualité afin de promouvoir une mode qualitative et raisonnée.

 

Ayant à cœur de faire de cette démarche un projet collaboratif, c’est tout naturellement que Gaëlle s’est tourné vers sa sœur Marie, qui exerce dans le domaine de la communication et l’accompagne depuis toujours à travers tous ses projets. L’approche rationnelle de Marie complète parfaitement la vision artistique de sa sœur car, comme elles se plaisent à le dire, elles sont un tout : l’une la tête, l’autre le cœur, la rationalité et la passion, réunies autour d’une seule âme. 

 

Etok Project est donc la résultante de leurs deux parcours sur ces 10 dernières années de réflexion, de recherches, de mise en place, d’expériences vécues, mais toujours avec la même volonté : valoriser le savoir-faire où qu’il soit tout en suscitant une prise de conscience de la valeur d’une création artisanale auprès des acheteurs. 

 

L’année 2020 aura été charnière concernant la remise en question des fondements de notre humanité, de notre relation à la Terre, à la nature, aux êtres qui nous entourent.

Le secteur de la mode est évidemment concerné et on observe une réelle prise de conscience collective. 

 

Les deux sœurs ont donc pensé Etok Project pour s’inscrire dans cette approche éco-consciente de ce que doit être la mode de demain, en s’affranchissant des diktats de la tendance, des genres, de l’âge ou des saisons.

Ainsi, chaque vêtement, sac ou bijoux est produit en pièce unique ou en mini-série en fonction de ses propres critères et aspirations : une idée créative, un matériau insolite trouvé, une rencontre inspirante…

 

Ce n’est plus le rythme des collections et des saisons qui rythment la production.

Cette contrainte de “faire avec ce que l’on a” rend la créativité bien plus riche et intéressante tout en empêchant une surproduction polluante et inutile.

 

Résolument chics, urbains, casual et originaux, les vêtements Etok Project sont tous élaborés autour de la fluidité et du mouvement du corps, pour que celui-ci résonne à l’unisson avec la création portée.

 

 Etok Project propose des bijoux et des pièces de maroquinerie avant-gardistes, entièrement pensés et réalisés par Gaëlle, dans son atelier marseillais.

Pièces uniques de caractères, ils ont été le point de départ de la création de la marque.

 

Les modèles des vêtements, amples et majoritairement unisexes, sont également créés par Gaëlle puis soumis à l’étude de faisabilité technique aux prototypistes, modélistes, couturières, toutes basées à Marseille et qui ont le savoir-faire nécessaire pour donner vie à ses idées. 

 

Amoureuse des matières, des textures et passionnée par le tissage artisanal, Gaëlle a aussi choisi de travailler avec différents artisans, tisserands, teinturiers, artistes indépendants, pour créer des tissus ou imprimés uniques. Ainsi, des artisans du monde entier prennent part au projet en créant des tissus imprimés, teintant d’anciens draps chinés, créant de réelles œuvres peintes sur des tissus vierges… pour que chaque trame devienne un tableau vivant à porter sur soi.

 

L’irrégularité d’un tissage, d’une teinture, est la résultante d’un travail manuel, sans machine, sans produit chimique, et donnent une âme supplémentaire à nos vêtements et accessoires.

Nous ne vendons pas de produits manufacturés mais des pièces élevées au rang d’œuvres artisanales.

 

Les contacts se font directement avec les artisans et la transformation des textiles se fait à Marseille dans l’atelier Etok Project.

Les artisans sont rémunérés à la hauteur de leur travail, sans intermédiaire.

Les textiles sont acheminés selon les voyages de particuliers qui acceptent de les rapporter dans leur valise. Pas de containers, pas de grosse quantité afin de limiter au maximum l’impact carbone dû au transport.

 

La très grande majorité des autres tissus et cuirs utilisés sont sourcés dans des stocks dormants ou achetés auprès de créateurs qui ont des fins de rouleaux issus d’anciennes collections.

La volonté de travailler avec de la récupération de tissus, de cuirs (issus de chutes de maisons de luxe ou de stocks dormants), de matériaux comme le plastique récupéré, des filets de portection de chantier usagés, est un choix nécessaire pour stopper les rythmes effrénés de production à tous les niveaux.

 

Limiter notre impact écologique, valoriser chaque étape de la création d’une pièce ainsi que le travail de chacun des intervenants est l’essence même d’Etok Project.

 

Rendre le parcours de création et de conception transparent permet ainsi de redonner de la valeur à ce que nous portons chaque jour, pour ouvrir la voie vers une consommation qualitative, éthique et éclairée, loin de la fast-fashion et de la surconsommation.